Capteur de puissance velo

Capteur de puissance velo : Avis & comparatif pour choisir le meilleur en 2018

4 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 5 (4 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Vous verrez beaucoup d’informations sur les capteur de puissance vélo sur Internet, mais quels sont les meilleurs ? Eh bien, je vais les laisser ici parce que je suis sûr que vous aimeriez savoir quels sont les meilleurs que vous pourrez porter la saison prochaine, n’est-ce pas ?

Comparatif capteur de puissance velo des 10 meilleures ventes de l’année

 

Si vous ne savez toujours pas comment choisir votre capteur de puissance vélo, lisez ce guide très complet. Cela ne veut pas dire qu’ils sont tous pour vous, mais ce sont ceux qui ont le plus travaillé pour des gens comme vous. Et voilà, vous l’avez !

 

Les meilleurs capteurs de puissance velo pour 2018

Capteur de puissance vélo Watteam Powerbeat

Installation facile, instructions très claires.
Compteur pour les deux jambes.
Extrêmement léger (moins de 19g par côté)
Connectivité ANT + et Bluetooth SMART
Compatible avec la route et le VTT.

Le WATTEAM POWERBEAT est le premier capteur de puissance vélo installé par l’utilisateur avec des caractéristiques, des fonctionnalités et une précision que l’on ne trouve que dans les unités installées en usine. C’est l’instrument de mesure de puissance le plus abordable, capable de mesurer la puissance totale (puissance des deux jambes), plus la puissance indépendante gauche/droite. Il a une large connectivité et compatibilité.

 

Capteur de puissance vélo FSA PowerBox

Utilise la conception éprouvée de l’araignée Power2Max.
Compteur de puissance à base de bielle.
Etalonnage automatique du zéro.
Économie d’énergie Bluetooth.
Haut degré de compatibilité.

Le FSA PowerBox est un capteur de puissance vélo à manivelle qui mesure la puissance des araignées. Utilise la conception éprouvée des araignées Power2Max et est livré avec des plaques et des bras FSA. Le résultat est un capteur de puissance vélo précis et extrêmement polyvalent avec des composants FSA de classe mondiale. Le meilleur de tous, c’est le compteur de puissance à base de bielle le plus abordable sur le marché.

 

Capteur de puissance vélo PowerTap P1S

Facile à installer
Conception intégrée
Haute durabilité
Connectivité ANT + et Bluetooth SMART

Les capteurs de puissance vélo sur la pédale sont l’un des plus populaires. Ils sont faciles à installer, compatibles avec tous les vélos de route et mesurent la puissance gauche/droite (selon le modèle). La pédale P1S est une version simple face de la pédale P1, de sorte qu’elle ne mesure que la force d’une seule jambe. Il a toutes les mêmes caractéristiques que le P1 – configuration facile à utiliser, design intégré, Bluetooth SMART, etc. – et c’est presque la moitié du prix.

 

Capteur de puissance vélo 4iiii PRECISION

Compteur de puissance de bielle plus abordable.
Compteur de puissance plus léger (environ 9gr sur chaque bras)
Très facile à installer.
Connectivité Bluetooth SMART.

La liste des caractéristiques parle d’elle-même dans la pratique. Le 4iiii Precision est l’instrument de mesure de puissance directe le plus léger et le plus abordable (seul le PowerPod est plus économique). Il est précis et simple à installer. Des versions sont disponibles pour Shimano 105 5800, Ultegra 6800, DURA-ACE 9000 et Shimano MTB. Gardez à l’esprit que, comme le P1S, c’est seulement pour un côté.

 

Capteur de puissance vélo Verve InfoCrank

Haute précision de +/- 0,5%.
Mesure jusqu’à 3 000 watts.
Mesure des deux jambes.
Longue durée de vie de la batterie.
Aucun étalonnage n’est nécessaire.

L’InfoCrank atteint une précision inégalée en plaçant ses tensiomètres à l’intérieur du bras de bielle, étant le seul fabricant de compteurs de puissance à le faire. Il en résulte une précision de +/- 0,5 %, jusqu’à 3 000 watts. L’InfoCrank place un wattmètre sur chaque bras de manivelle, ce qui vous permet de mesurer la puissance des deux jambes. C’est aussi le seul wattmètre qui utilise la technologie CPS pour mesurer la cadence et qui a une autonomie de 500 heures.

Capteur de puissance velo Newton+ Power Cycling

Le capteur de puissance velo Newton+ est conçu pour l’entraînement en cyclisme sur route. Ce dispositif est différent du reste des capteurs de puissance velo conventionnels, puisqu’il n’a pas besoin d’être installé sur les moyeux, les pédales ou les roues : il suffira simplement de tendre le capteur de puissance sur le vélo et ceci, grâce au système de calcul à grande vitesse, offrira une estimation des watts que l’on déplace pendant le pédalage.

Pour cela, ce capteur de puissance est équipé de différents capteurs de vitesse et de cadence. Ces capteurs doivent être placés dans le manchon de chaîne. Pendant le pédalage, le capteur de puissance effectuera plus de 800 calculs par seconde pour lesquels il prendra en compte des aspects tels que la force du vent, la pente, l’accélération du vélo ou le frottement que les pneus exercent sur la route.

Pour calculer les watts de pédalage en combinant tous les facteurs décrits ci-dessus, le capteur de puissance vélo est basé sur la troisième loi de Newton : « la force appliquée est équivalente à la force utilisée pour s’y opposer ».

Les principaux avantages de ce capteur de puissance sont sa polyvalence et sa facilité d’installation. Polyvalence parce qu’ils peuvent être utilisés sur jusqu’à quatre vélos différents car ils sont faciles à enfiler et à enlever. Quant à l’installation, elle est simple et ne nécessite pas de manuels complexes, comme c’est souvent le cas avec d’autres modèles.

Cependant, nous devons dire que ce capteur de puissance vélo est moins cher, mais il a un système moins précis pour indiquer l’efficacité du pédalage. Nous pensons qu’il s’agit là de votre principal point négatif.

 

Capteur de puissance vélo Fsa 211028 ABS

Les pédaliers FSA sont conçus avec un seul but en tête : augmenter et maximiser la performance du cycliste sur la moto. Ces bielles ont une longueur de 172,5 centimètres et un développement de 54 dents sur 34.

Ce modèle est équipé d’une connectivité ANT+ (il est également compatible avec le système de communication Bluetooth), il est donc compatible avec les appareils GPS et les ordinateurs qui disposent de ce système, comme le GPS Garmin ou certains modèles Suunto.

Il est à noter que ce modèle a une conception d’arbre standard (l’arbre BB386), qui est compatible avec presque tous les modèles sur le marché. Il faut aussi ajouter que sa construction à base d’aluminium en fait un potentiomètre léger (seulement 750 grammes) et fiable. Ces bielles calculent également la cadence de pédalage. Pour ce faire, ils utilisent un accéléromètre situé à l’intérieur.

D’une manière générale, on peut dire qu’il s’agit d’un compteur de puissance assez fiable. Les potentiomètres FSA fournissent des données de pointe, avec une précision de +/- 2% ou mieux, y compris toutes les influences environnementales (c’est-à-dire le vent ou la pluie).

 

Capteur de puissance vélo Garmin Vector 2S

Le capteur de puissance vélo Garmin Vector 2S est un power meter situé sur les pédales de votre vélo. Ce modèle mesure la puissance exercée sur la pédale, ainsi que l’endroit spécifique où la force est appliquée. Il indique également d’autres aspects tels que la cadence de pédalage.

L’un des aspects les plus intéressants de ce modèle est la facilité d’installation. Traditionnellement, les potentiomètres nécessitaient des modifications spécifiques et des réglages précis. Mais avec Garmin Vector, vous pouvez oublier tout cela. Dès que vous le recevez, vous pouvez le mettre sur votre vélo et commencer à pédaler avec une précision totale.

Ce modèle a été conçu pour mesurer la puissance exercée directement sur la pédale. De cette façon, les résultats sont beaucoup plus précis et fiables. Son principal point négatif est qu’il s’agit d’un système à détection individuelle, de sorte qu’il n’utilise que la force détectée sur la pédale gauche pour estimer la puissance totale de la pédale.

Un autre aspect intéressant de ce modèle est que le capteur de puissance vélo Garmin Vector 2S est compatible avec tous les modèles de bicyclettes sur le marché grâce à sa marge supplémentaire en épaisseur et largeur de bielle. A cet égard, il convient de noter que les capteurs de puissance standard conviennent aux bielles de 12 à 15 mm d’épaisseur et 44 mm de largeur, tandis que les grands capteurs de puissance conviennent aux bielles de 15 à 18 mm d’épaisseur et jusqu’à 44 mm de largeur.

Enfin, le wattmètre Garmin Vector est compatible avec le système de communication ANT+.

 

Capteur de puissance vélo INPOWER ROTOR 3D30

Les capteurs de puissance des rotors sont utilisés par de nombreux cyclistes et triathlètes professionnels qui veulent améliorer leurs entraînements cyclistes. Le lancement du capteur de puissance Rotor Inpower 3D30 a été une étape importante pour l’entreprise, car il s’agissait du modèle le plus abordable pour la marque à l’époque.

Les compteurs de la série INpower sont dotés d’une technologie innovante intégrée dans l’arbre de la bielle. Cela signifie que cette technologie de haute qualité est protégée contre les chocs, les chutes, le contact avec l’eau et d’autres situations qui peuvent causer des interruptions dans la lecture des données.

Cette manivelle Rotor utilise un pédalier UBB30, ce qui la rend compatible avec presque tous les cadres du marché.

Enfin, il convient de noter que ce capteur de puissance utilise une technologie appelée’Trinity Drilled System’. Ce système se caractérise par le fait que les bielles comportent trois fois plus de petits trous sur leur longueur, ce qui se traduit par un gain de poids plus important. De plus, ces manivelles résistent mieux à la rotation et aux forces de flexion qu’un vilebrequin standard.

 

Comparatif des meilleurs capteur de puissance rotor

 

Comparatif des meilleurs capteur de puissance vtt

 

Comparatif des meilleurs capteur de puissance garmin

 

Capteur de puissance vélo – Guide d’achat

L’entraînement au capteur de puissance vélo est la technique d’entraînement utilisée par les professionnels en raison de sa précision et de sa fiabilité en termes de performances physiques.

Vous avez été nombreux à nous écrire au cours des derniers mois parce que vous voulez commencer avec le capteur de puissance vélo dans l’entraînement cycliste.

Types de Capteurs de puissance vélo

Il existe trois types de capteur de puissance vélo :

  • capteur de puissance à roue,
  • capteur de puissance à pédale,
  • capteur de puissance à manivelle.

Voici plus d’informations sur chacun d’entre eux.

Capteur de puissance à roue

Le capteur de puissance est situé sur le moyeu de roue arrière et mesure la force qu’il produit pendant le pédalage. Ils ne sont pas une option répandue et en termes d’esthétique ne sont pas trop attrayants avec l’aspect final de la moto.

Capteur de puissance à pédale

Dans ce cas, le capteur de puissance est situé sur la pédale elle-même. Cela mesure la force que le pied exerce sur eux et, à partir de là, calcule la puissance que le cycliste exerce pendant le pédalage. Ils sont assez fiables, mais aussi très chers.

Capteur de puissance à manivelle

Les capteurs de puissance à manivelle sont les plus couramment utilisés aujourd’hui. Il s’agit d’un système de bielles avec une araignée de jauge qui mesure l’effort pendant le pédalage. Ils sont assez fiables, bien que leur principal inconvénient est que pour les déplacer d’un vélo à l’autre, il faut changer les pédales et le pédalier lui-même.

Capteur de puissance : Entrainement

Il y a beaucoup de cyclistes qui craignent le pire lorsqu’ils entendent le mot « série ». Par contre, beaucoup d’autres pensent qu’il s’agit d’un mot destiné uniquement aux professionnels. Mais rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. La série de formation est conçue pour tout le monde et, bien qu’il s’agisse d’une routine d’entraînement exigeante, c’est la meilleure qualité pour continuer à s’améliorer en cyclisme grâce au capteur de puissance.

Si vous êtes sur votre vélo depuis longtemps, vous êtes probablement passé par ce point où vous ne pouvez pas passer à l’étape suivante en termes de performance, peu importe le nombre de kilomètres parcourus, le nombre de roues et le nombre de kilomètres parcourus. Face à cela, la meilleure solution est de s’entraîner en série, ce qui n’est rien de plus qu’une formation par intervalles de temps ou de distance.

Dans ce type d’entraînement, il y a deux parties distinctes : la partie intensité et la partie repos. Dans la partie intensité, nous travaillons à un rythme plus soutenu que d’habitude, tandis que dans la partie restante, nous nous remettons du travail exigeant que nous avons accompli.

Quelle quantité de la série et à quelle intensité ?

Il n’est pas possible de généraliser à cet égard. La durée de la série et l’intensité de la même est conditionnée par de nombreux facteurs tels que le moment de la saison dans laquelle vous êtes, vos objectifs les plus proches ou votre condition physique. Nous pouvons vous donner quelques coups de pinceau :

Si vous avez un bon niveau…..

Si votre condition physique est bonne, vous avez ajouté de nombreux kilomètres et vous avez travaillé ce que l’on appelle le fond, il est temps de travailler sur la qualité avec des séries courtes (5, 8, 10 minutes) et de haute intensité pour obtenir cette étincelle qui vous fera voler en compétition. Dans ce cas, le temps de récupération sera plus court.

Si vous débutez…..

Si vous débutez, l’idéal est de faire des séries plus longues (plus de 20 minutes) à une intensité modérée pour améliorer votre capacité aérobie et conditionner votre corps pour un travail plus intense. Le temps de récupération sera plus long.

Comment mesurer l’effort : puissance et/ou fréquence cardiaque

Outre la durée, la distance et le temps de récupération de chaque série, un aspect fondamental pour les travailler efficacement est l’intensité avec laquelle nous les exécutons. Pour ce faire, nous pouvons établir deux facteurs qui serviront d’indicateur du travail que nous faisons : la fréquence cardiaque et la puissance.

La fréquence cardiaque indique la fréquence à laquelle nous travaillons. Pour une série à haute intensité, vous devrez travailler au-dessus de 75 % de votre fréquence cardiaque maximale. Pour faire face à un tel entraînement, vous devez d’abord connaître votre fréquence cardiaque maximale et, de cette façon, établir les différentes zones ou seuils d’entraînement.

Vous pouvez connaître votre fréquence cardiaque en faisant un test à domicile n’importe quel jour où vous faites du vélo. Cependant, nous vous recommandons de vous rendre dans un centre spécialisé car il sera beaucoup plus précis et évaluera également votre état de santé et vous dira si vous êtes prêt à entreprendre une formation aussi exigeante.

La puissance est un indicateur de la force que nous exerçons dans le pédalage. Ce système est plus précis que la fréquence cardiaque, mais nécessite un matériel beaucoup plus onéreux comme le potentiomètre (il peut aller sur la roue, les manivelles, les pédales….). Dans ce cas, l’indicateur avec lequel nous travaillerons sera le watt. Les watts indiquent la force que nous exerçons lorsque nous pédalons. Vous devez également réussir un test de stress et savoir quelle puissance maximale vous pouvez développer et quels seuils sont recommandés pour votre entraînement.

Ainsi, maintenant que nous connaissons quelques détails supplémentaires sur l’entraînement en série à l’aide du capteur de puissance vélo, nous pouvons passer à la section suivante, où nous faisons une sélection des meilleurs wattmètres pour le cyclisme.

Laisser un commentaire